Monteur réseau. Un métier méconnu, des postes à pourvoir

Afin de recruter des monteurs réseaux travaux publics, une douzaine d'entreprises spécialisées se sont associées à Constructys et Pôle emploi pour monter une formation en alternance. Pour sélectionner 10 candidats, les partenaires ont organisé, en janvier 2019 à Ploufragan, un forum de recrutement. Pôle emploi avait identifié 3 000 personnes susceptibles d'être intéressées par la formation : 120 sont venues, une cinquantaine ont été sélectionnées sur CV, les entretiens ont ensuite permis d'identifier les 10 stagiaires.

Ces derniers ont débuté en avril la formation. Elle s'achèvera au 31 octobre et à cette date, tous les stagiaires devraient décrocher un CDI. S'ils ont les bases, "ils continueront à apprendre en entreprise", indique Jérôme Mauviel, leur formateur à l'Irtec de Quimper.

La démarche va désormais être dupliquée en Ille-et-Vilaine et dans le Morbihan pour susciter des vocations dans un "métier méconnu" qui souffre d'une image erronée, notamment en termes de conditions de travail. Les monteurs réseaux disposent désormais de nacelles pour installer les fils électriques en haut des poteaux. Ils travaillent certes sur l'éclairage public mais également la fibre optique.

Pour être monteur réseau il faut "être en bonnes conditions physiques, ne pas avoir le vertige, aimer travailler dehors par tous les temps et savoir travailler en équipe", rappelle Jérôme Mauviel.

Source

Le Télégramme, Ouest-France, éd. Quimper, 16-17/07/19