Loi Avenir professionnel. Expérimentation d'un contrat de pro ni certifiant ni qualifiant

Constatant la faible part de chômeurs ou de personnes peu diplômées dans les contrats de professionnalisation le Gouvernement, via la loi Avenir professionnel, lance une expérimentation de 3 ans. Elle permettra "aux personnes, notamment les plus éloignées de l'emploi, de disposer d'une formation sur-mesure, plus adaptée à leurs besoins, et aux entreprises d'embaucher d'emblée un salarié qui sera formé au plus près des besoins réels".

Les compétences à acquérir dans le cadre de ce nouveau contrat de professionnalisation seront définies par l'employeur et l'opérateur de compétences (Opco), en accord avec le salarié. Ces compétences pourront être choisies en dehors de celles figurant dans le RNCP ou celles reconnues dans les classifications des conventions de branches.

Source

Ouest-France, 07-12/01/19