Lampaul-Guimiliau (29). Près de 80 % des ex-Gad ont retrouvé un emploi

Date :

L'usine Gad de Lampaul-Guimiliau a fermé en 2013, entraînant le licenciement de 889 salariés. Pendant 3 ans, ils ont bénéficié de l'accompagnement du cabinet Altédia pour retrouver le chemin du travail et se reconstruire un nouveau projet professionnel. Ce suivi vient de s'achever et la sous-préfecture de Morlaix vient d'en dresser le bilan. Sur les 889 salariés licenciés, 275 sont encore inscrits à Pôle emploi mais près de la moitié en CDD de plus de 6 mois.

La sous-préfecture indique que "43 personnes se trouvent dans une situation difficile et sans perspectives". Les autres sont à la retraite ou ont décroché un emploi pérenne.

Ces résultats assez satisfaisants s'expliquent par le fait que "le tissu économique local a su se mobiliser", indique Altédia qui a rencontré les 3 000 entreprises situées près de Gad et souligne qu'il y a eu "beaucoup de résilience et de solidarités".

Les ex-Gad ont bénéficié d'un plan de formation de 2 millions d'euros financé par l'Etat et le Conseil régional de Bretagne qui a permis à Pôle emploi de mettre en place des formations de remise à niveau afin de permettre de nouveaux parcours professionnels (porchers, agents de nettoyage, agent de sécurité...), précise Anne Bruyaux, directrice de Pôle emploi Morlaix.


Source

Les Echos, 03/02/17 ; Ouest-France, 04-05/02/17