IA. Vers une cartographie des formations

La France poursuit l'objectif de doubler le nombre d'étudiants se formant, en cursus initial ou en formation continue, à l'intelligence artificielle. Où en est-on 3 mois après la remise du rapport Villani ? Combien de formations existent sur l'IA ? Combien d'étudiants et de salariés les suivent ?

Il est difficile de quantifier le nombre de personnes formées ou se formant. Les formations professionnelles n'ont pas encore de certification idoine (en cours de création). L'inventaire des masters spécialisés date pour sa part de 2016. A cette date, 1 087 étudiants se formaient dans l'un des 18 masters proposés. L'année suivante, une dizaine de masters supplémentaires voyait le jour, généralement en informatique avec un parcours d'IA. Une actualisation de la cartographie des formations en IA sera réalisée cette année par le think tank France IA. Des Instituts interdisciplinaires de l'IA verront prochainement le jour. Leur création sera pilotée par l'Inria.

Côté formation professionnelle, le PIC (15 millions d'euros) devrait être mis à contribution. Microsoft, après avoir créé une première école à Paris, en ouvrira une autre à la rentrée à Montpellier. Elle formera, avec l'appui de Pôle emploi, des personnes éloignées du marché du travail et intéressées par l'IA. Ces profils, moins qualifiés que les traditionnels bac+5 de l'IA, viendront en support des data scientists. D'autres formations voient le jour : celles proposés aux salariés des grandes entreprises par France IA ou celle lancée cette année par la Sorbonne Université notamment.

La difficulté à quantifier le nombre de formations proposées vient peut-être aussi de la définition élastique de l'IA. Est-ce la robotique ? l'apprentissage automatique ? la data science au sens large ? Le rapport Villani a laissé la question en suspens.

Source

Les Echos, 26/06/18