IA. Un plan pour développer la recherche et la formation

Le Gouvernement a annoncé, le 28 novembre, le plan gouvernemental en matière de recherche sur l'intelligence artificielle. Doté d'une enveloppe de 665 millions d'euros sur 4 ans, il s'articule autour de 5 axes :

- Les 4 Instituts interdisciplinaires de l'intelligence artificielle (3IA). Basés à Grenoble, Paris, Nice et Toulouse, ils se répartiront un budget de 100 millions d'euros sur 4 ans. Ils favoriseront la recherche fondamentale, les applications industrielles et développeront la formation. Ces 3IA devraient ensuite être reliés au réseau allemand pour préfigurer le réseau européen sur l'IA, explique Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur. 

- La formation. L'ambition gouvernementale est de doubler le nombre de doctorants, actuellement 250, travaillant sur l'IA, voire de dépasser les 500, précise la ministre de l'Enseignement supérieur. En parallèle, 200 chaires seront créées. L'enveloppe allouée à ces 2 sujets s'élèverait à 70 millions d'euros.

- Lancement d'appels à projets sur l'IA. Les fonds, pilotés par l'Agence nationale de la recherche, s'élèveront à plus de 100 millions d'euros.

- Installation d'un supercalculateur, d'ici à 2020, à Saclay. Il permettra aux chercheurs d'accéder à la puissance de calcul nécessaire à leurs recherches et coûtera 115 millions d'euros.

- La création de 50 laboratoires communs entre universités et entreprises. L’État y participera à hauteur de 60 millions d'euros. L'investissement privé devra être du même montant.

Source

Le Monde, Libération, 28/11/18