Handicap. Vers une réforme des dispositifs d'insertion professionnelle

Muriel Pénicaud, ministre du Travail et Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat en charge du handicap ont annoncé qu'une réforme pour "améliorer les dispositifs d'insertion professionnelle" des personnes en situation de handicap aurait lieu au premier semestre 2018. L'objectif : mettre en réseau les services de l'emploi, les entreprises et les associations et développer l'apprentissage qui ne concerne seulement qu'"1 % des jeunes handicapés".

Les personnes handicapées subissent un taux de chômage de 19 %, un niveau deux fois supérieur à la moyenne nationale. Selon l'Agefiph, près de 500 000 demandeurs d'emploi en situation de handicap sont inscrits à Pôle emploi. Ils sont en moyenne 807 jours au chômage contre 514 jours pour l'ensemble des inscrits. Le taux d'emploi dans le privé est de 3,4 % et de 5,4 % dans la fonction publique alors qu'il devrait être, selon le la loi, de 6 %. Le niveau de vie médian des personnes en situation de handicap âgées de 15 à 64 ans est de 18 500 €, un niveau inférieur de 2 000 € à celui des personnes valides.

2,7 millions de personnes âgées de 15 à 64 ans bénéficient de la reconnaissance administrative d'un handicap ou d'une perte d'autonomie. Parmi elles, 477 hommes et 461 000 sont en emploi. Actuellement, près de 940 000 personnes en situation de handicap sont en emploi contre 700 000 en 2011.

Sophie Cluzel annone que prochainement, "chaque ministère aura en son sein un haut-fonctionnaire chargé de diffuser la politique du handicap".

Une mission sur l'emploi des personnes handicapées a été confiée à Dominique Gillot. Ses conclusions sont attendues pour mars 2018.

Source

Libération, Ouest-France, Les Echos, 14-13-15/11/17