Handicap. Plus de 7 000 adultes en situation de handicap travaillent dans les Esat bretons

Selon l'Agence régionale de santé (ARS), la Bretagne compte, fin 2017, 86 établissements et services d'aide par le travail (Esat) dans lesquels travaillent plus de 7 000 adultes en situation de handicap. Outre le travail, les Esat leur fournissent un soutien médico-social et éducatif. 90 % de ces structures sont gérées par des associations spécialisées : Genêts d'or, Papillons blancs, Paralysés de France...

L'ARS, qui constate une stabilité dans le nombre d'Esat bretons entre 2010 et 2017, souligne qu'ils sont inégalement répartis sur le territoire régional. Ils se situent surtout autour des grandes villes et le long du littoral. Ils sont faiblement présents dans les aires urbaines de Rennes et de Brest, tout comme dans le Nord-Finistère et l'ouest de l'Ille-et-Vilaine. A l'inverse, le taux d'équipement en Esat est important autour de Quimper, Saint-Malo, Saint-Brieuc, Carhaix et Pontivy. Cette situation engendre des difficultés locales à obtenir une place dans les territoires sous-dotés.

L'étude souligne également que les Esat se sont saisis de la problématique du vieillissement de leurs travailleurs. Alors qu'en 2010, seuls 8,8 % des Esat bretons s'étaient dotés d'un projet d'accueil de personnes âgées vieillissantes, ils étaient 26,9 % en 2014. La question du vieillissement est "un enjeu réel pour les structures d'accompagnement médico-sociales" rappelle la publication. Autre conséquence de ce vieillissement : le travail à temps partiel se développe, notamment chez les 45 ans et plus.

Faute de places suffisantes, les Esat emploient désormais moins longtemps les salariés : 53,1 % des travailleurs y restent moins de 5 ans. La part de ceux qui restaient 15 ans est passée de 39,2 % en 2010 à 31,9 % en 2014. Une importante proportion de ces salariés "sortants" retourne au domicile familial sans autre prise en charge médico-sociale.

Source

Le Télégramme, 11/04/18