Enseignement. Vers une réforme des ESPE ?

Dans un référé consacré aux 32 Ecoles supérieures du professorat et de l'éducation (ESPE) créées en 2013, la Cour des comptes recommande de "rationnaliser" la carte des formations puisque certains sites forment peu de stagiaires. Cette suggestion, qui produirait 1,1 milliard d'euros d'économies, fait écho au souhait de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale et Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de "mutualiser des formations au niveau inter-académique". 

La Cour des comptes déplore également que "l'allongement de la durée des études pour se présenter au concours de recrutement, puis la création du master MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) et la rénovation des concours [n'aient] pas [...] garanti une élévation du niveau des compétences disciplinaires ni une professionnalisation accrue". 

Par ailleurs, selon elle, la crise des vocations d'enseignants aboutit à des "insuffisances" de niveau chez certains candidats. Jean-Michel Blanquer préconise donc de privilégier les "prérecrutements" pour mieux former les enseignants.

Enfin, le concours pour devenir enseignant, actuellement passé en fin de master 1, pourrait se transformer en épreuve d'admissibilité en fin de licence et en épreuves d'admission en fin de M1.

Source

Les Echos, 05/06/18