Développement durable. Le biogaz pourrait créer entre 5 000 et 10 000 emplois d'ici à 2020

Selon une étude de l'Adème, de GRDF et de GRT gaz, le développement du biogaz ou gaz renouvelable en France, pourrait créer entre 5 000 et 10 000 emplois d'ici à 2020. Ce biogaz, qui ne représente actuellement que 0,1 % de la consommation de gaz en France, est issu de la méthanisation, la pyrogazéification (bois ou résidus de bois) ou des surplus d'électricité produits par les éoliennes et les panneaux solaires.

Il pourrait être intégralement produit en France alors qu'actuellement, la quasi-totalité du gaz consommé dans l'Hexagone provient de Russie, de Norvège ou encore d’Algérie et acheminé par gazoduc ou bateaux.

Il possède de nombreux atouts : réduction les émissions de gaz à effet de serre, apport d'un revenu complémentaire pour les agriculteurs... Bruno Léchevin, président de l'Adème précise toutefois que pour parler de véritable biogaz, ce dernier doit limiter au maximum son impact sur les forêts et les terres agricoles.

Le seul frein est son coût, 4 à 5 fois plus cher que le gaz fossile importé. Cependant, une production à plus grande échelle et la mise en place de la taxe sur le carbone pourraient le rendre plus compétitif.

Source

Le Monde, 31/01/18