Bois. Un contrat et une alliance régionale pour développer la filière

L'Etat, via la Draaf Bretagne, le Conseil régional de Bretagne et Abibois, le réseau des professionnels bretons du bois, ont signé un contrat de filière qui doit permettre d'améliorer la gestion de la forêt bretonne, d'accompagner le développement des entreprises et de positionner la filière bois-forêt comme pilier de l'économie verte régionale.

La forêt bretonne, majoritairement composée de feuillus, couvre au total 400 000 ha soit 14 % du territoire régional contre 30 % en moyenne au niveau national. Pour Michel Stoumboff, directeur de la Draaf Bretagne, il faut développer les filières bois de construction, pilier économique breton, et bois d'emballage. Il est aussi nécessaire d'adapter "l'outil de transformation à la ressource forestière avec la fin du gisement d'épicéas au profit du pin maritime".

Michel Hamon, président d'Abibois entend, pour sa part, impulser de nouveaux marchés dans le domaine de la construction, du bois énergie. La poursuite du programme Breizh Forêt Bois devrait permettre d'atteindre 1 500 ha de boisement d'ici à 2021.

Loïg Chesnais-Girard, président du Conseil régional de Bretagne, rappelle quant à lui que la filière bois est intégrée à la démarche Breizh cop et que son développement repose notamment sur les élus locaux, les consommateurs et les jeunes qu'il faut convaincre "qu'il y a un avenir dans cette filière".

En parallèle de ce contrat de filière, 16 acteurs bretons (collectivités, offices publics de l'habitat, groupes immobiliers, constructeurs) ont créé une alliance bois-construction-rénovation pour favoriser l'essor du bois dans la construction et la rénovation des bâtiments. En Bretagne, l'activité bois de construction pèse 15 000 emplois et génère un chiffre d'affaires annuel d'1 milliard d'euros.

Source

Le Télégramme, Ouest-France, 24-27/03/19