Ouvrir les métiers du bâtiment aux rennaises grâce aux clauses sociales

Contact et information pratique :
Meif bassin d'emploi de Rennes

Dans le cadre des grands chantiers rennais (quartier Eurorennes, nouvelle ligne de métro...), Rennes métropole mobilise les clauses sociales pour ouvrir les champs des possibles aux femmes.

En partenariat avec le Conseil régional de Bretagne, le PLIE de Rennes métropole, la Meif du bassin d'emploi de Rennes a, dans le cadre d'une expérimentation, utilisé les clauses sociales d'insertion pour féminiser les recrutements dans le bâtiment et notamment dans le second œuvre. Bertrand Bernicot, chargé de sécurisation des parcours professionnels, précise que jusqu'à présent, "les femmes recrutées dans le cadre de la clause sociale le sont majoritairement pour des métiers de l'hygiène et de la propreté".

Pour recruter des femmes, il a fallu mieux prendre en compte les freins périphériques à l'emploi mais aussi s'éloigner des réseaux habituels pour aller à la rencontre de potentielles bénéficiaires. Il a donc ciblé les quartiers prioritaires et s'est appuyé sur les maisons de quartiers. L'initiative a porté ses fruits : 6 femmes ont intégré la démarche. Actuellement, 1 est autoentrepreneuse, une autre a intégré un contrat pro et une autre poursuit son parcours d'insertion.

Une nouvelle formation sur le second œuvre a été lancée mais elle ne compte pour l'instant aucune femme.